Le cadre ne pèse que 820 g pour une taille medium, soit seulement 60 g de plus que le modèle équipé de freins sur jante. Compter 360g pour la fourche. Que de chemin parcouru depuis les premières versions datant de 2008 ! A l'époque, c'est Cadel Evans qui avait demandé aux ingénieurs de la marque de concevoir un vélo le plus proche possible de la limite UCI (6.8kg) tout en conservant une excellente rigidité. Depuis, l'Helium est passé des modèles ISP à SL, puis SLX.

La fourche droite vous assure également une parfaite maîtrise de vos virages en épingle à cheveux. Enfin, l’utilisation de freins à disque améliore la rigidité du cadre grâce aux axes traversants de 12 mm.

L’aérodynamisme du Helium SLX Disc est en outre optimisé par la technologie F-Steerer. Ce système offre une solution ingénieuse pour l'acheminement interne total des câbles. Les câbles passent directement du cintre à l'intérieur du tube de direction via la potence. Ridley annonce un gain aéro de pas moins de 14% (sans indiquer à quelle vitesse !).

Dans le tube de direction, ils bougent librement lorsque le cintre pivote vers la gauche ou vers la droite. Cette solution non seulement réduit les frottements dus à la traînée des câbles, mais elle confère également une silhouette très nette au vélo. De plus, l'ajustement de la coupe transversale du tube de direction nous a permis d'augmenter sa rigidité latérale, ce qui est un atout dans les sprints.

La conception de l'Helium SLX Disc permet d'utiliser des pneus jusqu'à 28mm de section.

Disponible en 3 versions :

  • Kit cadre : 3399€
  • Shimano Ultegra avec roues DT Swiss ER1600 DB : 4999€
  • SRAM Force Etap AXS avec roues  Forza R45_17cc, DT Swiss 350 : 6999€

Toutes les infos sur le Ridley Helium SLX Disc sur le site officiel.

Ci-dessous, le Ridley Helium SLX Disc de Jelle Wallays vainqueur de Paris-Tours 2019.