Présentation

Les habitués des casques de la marque ne seront pas déroutés par l'esthétique de ce modèle Aether, qui reste dans la même lignée que le reste de la gamme route.

Une forme arrondie, légèrement modernisée par rapport au Synthe, qui reprend un peu l'aspect du Cinder. Petite touche esthétique sympathique, le logo Giro présent sur le casque n'est pas un simple autocollant, mais est en relief. La coque en polycarbonate est découpée au laser et ensuite, le logo est pressé par l'arrière avant le processus final de moulage. Un petit quelque-chose qui montre le soin apporté aux détails par la marque pour son nouveau fleuron.

Il est disponible en 9 couleurs, dont ce magnifique rouge. Par contre, pour un casque vendu près de 300€, je trouve dommage qu'aucun sac de transport ne soit fournit ni même des mousses de rechange.

Annoncé à 260g en taille L (59-63cm), j'ai pesé mon exemplaire à 298g ! Près de 15% de plus que le poids annoncé, ça commence à faire. L'Aether MIPS ne fait donc pas dans l'ultra léger mais mise plus sur une protection de très haut niveau en cas de chute et un bon refroidissement.

Pour cela, on trouve pas moins de 11 grandes ouvertures sur toute la surface du casque et de profonds canaux sur la partie interne. Une partie interne sur laquelle on trouve assez peu de mousse. Si le confort ne devrait pas spécialement en pâtir, il faudra voir ce que cela donne sur la route côté absorption de la transpiration.

Précurseur dans le domaine, Giro a équipé l'Aether de deux "patchs" en silicone sur les deux entrées d'air principales afin de pouvoir y loger vos lunettes en toute sécurité.

Toujours dans un but de sécurité maximale, l'Aether est doté d'une arche spécifique baptisée AURA ( Aerodynamic Ultimate Reinforcing Arch), qui selon Giro, est totalement incassable. Il s'agit de la partir transparente sur le haut du casque.

Cette arche, outre le renfort de la structure du casque, permet aussi de canaliser l'air sous le casque pour un meilleur refroidissement de la tête du cycliste.

Le reste des spécifications est sans surprise, avec des sangles relativement fines et une boucle traditionnelle. Le système de réglage est de type Roc Loc 5 + AIR et offre un réglage à 360° grâce à la molette arrière. Le Roc Loc 5 + Air permet un ajustement vertical, mais aussi un ajustement totalement asymétrique du système de rétention.

Zoom sur le MIPS Spherical

Comme déjà évoqué, le MIPS Spherical va plus loin que le MIPS traditionnel, puisque le casque est en grande partie conçu autour de cette technologie. Il ne s'agit pas d'un MIPS rapporté, puisqu'il se compose d'une double coque qui tend à éliminer (ou tout au moins à fortement réduire) les forces rotationnelles en cas de choc.

J'ai tenté de faire quelques photos de ce nouveau système, mais difficile de se rendre vraiment compte. J'ai donc fait une petite vidéo qui vous montre la capacité de mouvement des coques les unes par rapport aux autres. Le déplacement de la coque est relativement impressionnant.

Sur la route

Dans la droite lignée du Synthe, le Aether MIPS se montre à la fois très confortable et ventilé.

Si, avec ses 298g, il ne fait pas partie des plus légers des casques route, il se fait totalement oublier une fois en place. Le réglage via le système Roc Loc 5 + AIR se fait aisément et ne provoque pas de point de pression autour du crâne. Mais le système reste un cran en retrait du système BOA avec fils textiles que l'on peut avoir sur un casque Oakley ARO 3 par exemple.

Si ce n'est pas un défaut à part entière, le Aether gagnerait encore un peu plus en confort en adoptant un système identique.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l'espace laissé entre le haut du casque et le crâne est relativement important, 15mm environ, ce qui permet au flux d'air de passer librement et de refroidir efficacement la tête dès les plus faibles vitesses.

Revers de la médaille, le moindre insecte volant pourra facilement passer sous le casque...tout en pouvant facilement en ressortir aussi. Il y a à mon avis peu de chances qu'une guêpe vous pique. Mais il aurait été peut-être judicieux de proposer une mousse supplémentaire type "anti-moustiques" pour ceux qui craignent le plus (les allergiques), quitte à ce que cela soit au détriment du refroidissement.

Giro annonce un casque 2.4% plus aérodynamique que le Synthe. Inutile de vous dire que je n'ai pu mesurer cela. On va donc se contenter de croire la marque, même si 2.4% uniquement sur un casque ne représente vraiment que peu de choses sur la prise au vent totale que représente le cycliste et son vélo.

Si ce n'est qu'un avis très personnel, j'adore le look de ce Aether MIPS, notamment dans ce coloris rouge. Pas trop gros, racé, je le trouve très réussi.

Enfin, pour ce qui est de la protection, là aussi, je me suis bien gardé de tester l'efficacité du système MIPS Spherical.

Toujours est-il que cette nouvelle technologie permet bel et bien d'avoir un casque doté du MIPS sans que cela n'influe sur l'écoulement du flux d'air sous la coque. On garde ainsi un excellent refroidissement tout en bénéficiant d'un système qui limitera les forces rotationnelles en cas de choc, réduisant ainsi les risques de lésions au cerveau. Et c'est finalement bien ce que l'on demande en premier à un casque.

Les supports pour les lunettes dans les entrées d'air avant sont bien pensés et permettent d'y ranger les lunettes en cas de pluie ou dans la montée d'un col par exemple. J'ai pu tester avec plusieurs modèles (Rudy Project, Oakley, BBB ou BTWIN), la tenue des lunettes est parfaitement assurée, sans gêne au niveau du crâne.

Bilan

Si le Giro Aether MIPS et ses 300€ sont très haut placés en termes de tarif, les prestations sont elles-aussi de très haut niveau, avec un casque confortable et parfaitement aéré qui tiendra votre tête au frais même lors des plus chaudes journées d'été.

Si en plus les promesses liées à la sécurité sont avérées et que le design de ce casque vous plaît, vous n'avez pas trop à hésiter. Un joli casque, confortable, aéré et surtout qui protège au mieux votre cerveau en cas de chute, est-ce que ça peut être trop cher ?