Matos vélo, actualités vélo de route et tests de matériel cyclisme

Webzine - Actualités vélo de route et tests de matériel, équipements, GPS, périphériques et accessoires cyclistes.
Ce site peut vivre grâce aux publicités qui sont affichées.
Vous aimez Matos Vélo ? Ajoutez le site en exception de votre bloqueur de publicité.
En bloquant la publicité, vous privez Matos Vélo de son unique source de revenus et mettez en péril l'existence même du site.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot-clé - Specialized Shiv

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 25 septembre 2013

58 dents et des pneus pour le Specialized Shiv de Tony Martin

Martin-TTT.jpgL'équipe Omega Pharma Quick Step a une nouvelle fois été victorieuse des championnats du monde par équipe de marque dimanche à Florence. Une victoire qui s'est joue de peu, puisque seulement 88 centièmes séparent les coureurs d'Omega Pharma-Quick Step à ceux d'Orica GreenEdge au terme des 56,8 kms.
A la vitesse moyenne de 53.402km/h, ces 88 centièmes ne représentent que 13m d'écart entre les deux formations.

Pas d'innovation du côté du cadre Specialized Shiv de Tony Martin, mais c'est plutôt du côté des périphériques qu'il faut chercher.

Lire la suite...

lundi 24 septembre 2012

Jeremy Roy sur Specialized Shiv lors du CLM de Valkenburg 2012

Jeremy-Roy-Specialized-Shiv-3.jpgJ'avais déjà évoqué Jérôme Coppel roulant sur un Trek Speed Concept il y a quelques mois, mais en cette fin d'année, c'est le vélo de Jérémy Roy (FDJ-Bigmat) lors du championnat du monde CLM de Valkenburg qui a fait parler de lui.

Un vélo qui pose moins de problèmes que pour Jérôme Coppel puisque là, Jérémy Roy courrait hors de son équipé et n'était donc pas lié contractuellement avec Lapierre, sa marque de vélo habituelle.

Sans doute l'occasion de tester un nouveau vélo, identique à celui de Sylvain Chavanel, à savoir un Specialized Shiv. Mais un choix risqué aussi de changer de monture alors qu'un coureur est en général assez tatillon sur les réglages. Encore que pour un chrono de 46kms, cela doit poser moins de problèmes que sur une course en ligne. Toujours est-il que la 18ième place de Jérémy Roy à seulement 10s de Sylvain Chavanel semble démontrer qu'il n'a pas eu de difficultés à s'adapter.

Lire la suite...