Présentation

Alors oui, 450€, c'est très cher, même très très cher, j'en conviens aisément. Et je vois déjà les mêmes râleurs intervenir en commentaire (ici ou sur Facebook) en disant que le vélo est devenu un sport de riche. Mais on n'est pas obligé d'acheter ce produit pour pédaler et il existe de nombreuses autres possibilités à moindre prix.

Faire une veste qui tient chaud, quasiment tout le monde sait faire. Là où ça se complique, c'est quand il s'agit de faire un produit qui sait aussi gérer la condensation, évitant ainsi de trop transpirer quand la chaleur monte. Dans ce cas, le moindre refroidissement entraîne une désagréable sensation de froid.

Q36.5 indique que cette veste Interval Termica est "un produit intelligent pour les environnements froids, idéal pour les entraînements de haute intensité. La veste empêche la perte de chaleur et gère la condensation, offrant un taux d'absorption/émission d'humidité élevé avant que celle-ci n'ait le temps de se transformer en sueur causée par la condensation."

Une veste conçue avec une technologie de cartographie corporelle avancée basée sur les quantités de sueur émises par le corps humain. L'interval Termica est ainsi construite avec 11 tissus exclusifs qui fonctionnent ensemble pour assurer la thermorégulation idéale. Elle est également conçue à l'aide d'une construction multicouche.

À l’avant, une membrane coupe-vent à double couche fonctionne en combinaison avec le tissu polaire UF Air Insulation ainsi qu'un gilet interne zippé pour augmenter la protection thermique lorsque vous en avez le plus besoin. Ce gilet interne est fait d'un mélange de tissu tissé serré polyester-polyamide brossé pour une meilleure gestion de l'humidité.

Un grand col montant ajusté empêche l’air de pénétrer, complété par une fermeture éclair coupe-vent et imperméable à l’eau. Un col fabriqué à partir de 4  pièces, pensé pour épouser au mieux les lignes du cou afin d'éviter toute pression inconfortable et garantir une couche parfaitement hermétique efficace contre le vent et le froid. 

Le panneau arrière de la veste est composé d'une double couche qui comprend notre UF Hybrid Shell Plus à l'extérieur et l'UF Air Insulation à l'intérieur. Au milieu de la face arrière, sur la zone de la colonne vertébrale, une seule couche du tissu Hybrid Shell Plus a été insérée afin d'offrir un taux de respirabilité plus élevé.

Pour une meilleure visibilité lorsque le temps change, la veste Interval Termica bénéficie de nombreux éléments réfléchissants. Sur les bras, dans le dos mais aussi sur la poche centrale et enfin, au niveau de l'élastique situé au niveau de la taille. Bien que la veste soit ici noire (existe aussi en vert fluo), la visibilité est assurée avec ces nombreux inserts réfléchissants qui offrent un excellent contraste même en plein jour. Trois poches arrière profondes et une poche zippée pour les objets de valeur complètent la veste.

Sur son site, Q36.5 annonce une garantie de stabilité de la température corporelle pour des températures comprises entre -5°C et +5°C. Mais à l'intérieur de la veste, une étiquette précise quant à elle -4 à +8°C. Mais bon, ce n'est pas grand chose et cela va de toutes façons dépendre beaucoup du ressenti de chacun ainsi que de la qualité de la première couche.

A noter que la marque indique aussi que sa veste est déperlante ET légèrement imperméable, ce qui pourrait bien en faire un produit ultra polyvalent, protégeant aussi bien de l'humidité que du froid.

Concernant la taille, j'ai choisi du L comme pour toutes mes vestes. J'ai d'abord reçu par erreur du M, bien trop petit. La veste Interval Termica est unisexe : pour les femmes, il faut prendre une taille en-dessous.

Comme tous les produits de la marque, cette veste est développée mais aussi fabriquée en Italie. Si cela ne fera pas passer la pilule du prix (pour rappel, 450€) pour tout le monde, cela vient au moins en justifier une partie.

Sur la route

Si je n'ai pu aller vérifier la qualité de l'Interval Termico en-dessous de -1°C (ça n'arrive pas souvent), je peux vous assurer que même à -1°C et avec un temps très humide (brouillard), cette veste tient toutes ses promesses, avec une chaleur étonnante.

Bien sûr, cela tient aussi à la première couche, pour tous mes essais, je me suis équipé d'un maillot de corps thermique de qualité (Castelli, Specialized, Shimano ou Sportful). Mais pas plus. Ainsi vêtue de cette veste en plus du maillot de corps, j'ai pu sans aucun problème rouler par température négative sans aucune sensation de froid.

Même si le vent s'en mêle, on reste parfaitement au chaud, à tous les niveaux du corps. Même le brouillard, avec beaucoup d'humidité, ne viendra pas ternie le tableau.

L'interval Termica n'est pas une veste "près du corps" et offre une légère prise au vent. Mais quand il fait très froid, on recherche plus souvent à être au chaud qu'à être aéro. Mais la veste tient bien en place grâce au large élastique présent au niveau de la taille. Il n'y a que passé 50km/h dans les descentes que l'on entend légèrement le textile flotter à certains endroits sur les bras.

Les manches auraient mérité à mon avis d'être 1 à 2cm plus longues. Si vous avez des gants hiver qui ne montent pas très haut, vous pourriez bien avoir une petite partie des poignets à l'air libre.

Quand la température monte, la régulation de la température et de la transpiration est bel et bien présente. Passé 8/9°C, il vaudra mieux ouvrir le gilet interne, mais on peut continuer à rouler sans cette désagréable sensation de "trop chaud".

C'est vraiment bluffant d'efficacité. Le col très haut et bien coupé assure une bonne étanchéité pour éviter que l'air froid ne rentre.

Bilan

Alors oui, la veste Q36.5 Interval Termica est chère. A 450€ pièce, même les cyclistes les plus assidus et mordus de vélo ne pourront pas tous se l'offrir.

Mais ceux qui en ont les moyens et qui veulent rouler même pas -5°C sans avoir froid ni trop chaud une fois que le mercure remonte, trouveront là un produit exceptionnel par ses prestations techniques.

Bien des marques proposent des produits très efficaces en termes de chaleur, mais croyez-moi, on est ici un cran au-dessus de tout ce que j'ai pu tester jusqu'à présent, avec une polyvalence rare et un confort de très haut niveau, que ce soit en mode "balade" ou lors de sorties intensives avec des changements de rythme.

Est-ce que cela justifie son prix ? Tout dépendra des moyens de chacun....