Astana roulera sur Wilier en 2020

Terminé les Argon 18 au sein de l'équipe kazakhe (ou luxembourgeoise...) d'Alexandre Vinokourov, à compter de 2020, il semblerait que les vélos italiens Wilier (avec notamment le tout dernier Zero SLR) remplacent la marque québecoise.

Reste à savoir si Wilier Triestina aura la carrure pour équiper deux équipes World Tour puisque Total Direct Energie devrait passer ce cap l'an prochain. Quand on sait qu'une marque doit, en plus de fournir tous les vélos, payer parfois plus d'un million d'euros pour être partenaire d'un team World Tour, pas sûr que le contrat avec Total Direct Energie puisse se poursuivre. A l'heure actuelle, rien n'est acté de ce côté là.

Wilier pourrait continuer son partenariat avec Total Direct Energie, mais sous conditions que l'équipe change de partenaire roues.

La fin de BMC chez Dimension Data

La marque suisse devrait arrêter son partenariat avec l'équipe Dimension Data.

Reste à voir où se positionnera la marque Suisse BMC, si elle souhaite toujours être visible au sein du peloton professionnel. Pour le moment, rien n'est acté, on ne sait donc pas qui reprendra la suite de l'équipe Dimension Data et dans quelle équipe BMC sera partenaire.

A suivre...

 

Argon18 chez Cofidis ?

L'équipe française Cofidis pourrait bien profiter des vélos de la marque canadienne Argon18 à compter de 2020, avec la probabilité que les roues Corima suivent aussi.

D'autant plus que la marque Kuota semble poser de sérieux problèmes de fiabilité et d'approvisionnement depuis le début de l'année (voir plus bas).

On sait que Cédric Vasseur souhaitait déjà rompre le contrat le liant à Kuota pour 2019, mais ce fut impossible, il est donc certain que l'équipe française roulera avec une autre marque de cadres en 2020.

Du Shimano 12V pour la fin de l'année ?

Face à Campagnolo et surtout SRAM qui sont tous deux passés à l'offensive sur le 12 vitesses, Shimano pourrait bien accélérer la venue d'un tout nouveau groupe Dura-Ace début 2020. C'est sans doute la plus grosse attente pour l'an prochain..

On parle de 12 vitesses bien sûr (et peut-être même un 13 vitesses en mono-plateau), quant à du sans-fil, ça reste toujours assez flou. La marque nippone aurait par contre déjà acté de conserver la même largeur de chaîne que sur les groupes actuels, ce qui sous-entend des pignons plus fins ou de jouer sur la largeur du corps de roue-libre et donc sur le parapluie de la roue arrière.

Kuota dans l'impasse ?

La marque italienne Kuota semble connaître quelques difficultés. Après de nombreuses casses de pivots de fourche (sans chutes) au sein de l'équipe Cofidis (source confirmé par des mécaniciens d'autres équipes), il semblerait que la principale usine chinoise fabricant pour la marque ait fermé ses portes. D'ailleurs, cette usine fabriquait aussi pour des marques comme Lightweight.

Une usine semble-t-il dépassée qui refusait d'investir pour s'adapter aux nouvelles technologies. Raison pour laquelle l'équipe Cofidis n'arrive plus à obtenir de nouveaux cadres depuis le mois de Février.

D'ailleurs, la page Facebook n'a pas été mise à jour depuis près de 3 mois.

Un arrêt qui de ne devrait pas attrister outre mesure Cédric Vasseur qui voulait changer de partenaire vélo pour son équipe Cofidis.

Look prolonge avec Delko Marseille Provence

Suite à une année 2019 riche en victoires, Look renouvelle son partenariat avec le Team Pro-Continental Delko Marseille Provence pour la saison 2020.

En 2020 LOOK continuera de soutenir l’équipe avec le 795 Blade RS, 796 Monoblade RS time trial, les pédales Keo Blade Carbon Ceramic Ti, et les pédales à capteur de puissance EXAKT, ainsi que le nouveau prolongateur Aergo time trial cockpit, le cintre ADH-2, potence ADS et la tige de selle Aero 2. 

Du côté des roues, l'équipe restera aussi fidèle à la marque française Corima.

 

Les gains marginaux sont partout chez Ineos

On sait que l'équipe Ineos (ex-Sky) a fait des gains marginaux une devise.

Cette année, l'équipe a notamment roulé avec des roues Lightweight, malgré un solide partenariat avec Shimano. Des roues utilisées uniquement sur les épreuves de montagne, les roues se montrant plus légères que les modèles Shimano, mais semble-t-il moins aérodynamiques. Le Pinarello F12 serait-il un peu plus lourd que la moyenne ?

Au niveau des casques aussi, Ineos fait dans le détail. Ainsi, les coureurs utilisent tous des tailles S voire M, mais pas plus, pour avoir un casque le plus compact et aérodynamique possible. Si le coureur a une tête un peu trop grosse, l'intérieur du casque est poncée pour s'adapter parfaitement.

Aussi, Kask utilise des mannequins reproduisant la physionomie de Froome et Kwiatkowski, en position normale sur vélo route mais aussi en position chrono, afin de pouvoir faire des essais en soufflerie les plus fidèles possibles.

 

Campagnolo s'intéresse aux pignons de 10 dents et moins

La marque italienne a récemment déposé un brevet concernant un nouveau corps de roue-libre.

Ce dernier n'a pas un diamètre fixe sur toute la longueur, il se retrécit légèrement du côté des deux premiers pignons. Le but est de pouvoir utiliser des pignons de 10 voire 9 dents.

A la manière de SRAM et de son corps XDR permettant l'utilisation d'un pignon de 10 dents, Campagnolo semble donc s'intéresser à une solution proche.

Reste à savoir si cela sera mis en oeuvre un jour quand on sait à quel point le rendement sur de petits pignons diminue.