Présentation et application

Squirtlube-500-003.jpgLe produit se présente sous la forme d'un liquide blanc assez épais. C'est en fait une cire sèche qui est à la fois écologique et biodégradable. Bien plus facile à appliquer donc que la paraffine générique (et plus performant, mais nous le verrons plus loin).

Squirtlube est basé sur un produit appelé slack wax, qui est le précurseur de la paraffine. C’est en fait une version « brute » de la paraffine, non affinée, qui contient de l’huile dans son état naturel.

Avant d'appliquer Squirtlube sur votre chaine, il convient de bien nettoyer celle-ci et de totalement la dégraisser. Pour cela, vous pouvez utiliser le puissant dégraissant Bio-Bike que l'on peut trouver sur le site Squirtlube.

Une fois la chaine propre et sèche, place à la première application après avoir bien agité le flacon pour mélanger les cires entre elles. La couleur blanche permet de bien repérer les endroits où le lubrifiant a été déposé. Ne pas hésiter à en mettre une bonne couche. La cire pénètrera ensuite au niveau des articulations. Après cette première application, laisser sécher 30mn environ, puis place à une seconde application.
Après 20mn, vous pouvez aller rouler. Pensez-donc à lubrifier votre chaine la veille de votre sortie.

Sur la route

La transmission est totalement silencieuse et les vitesses passent plus silencieusement qu'avec une huile basique.
Concernant les 3 watts de gain, je ne peux les mesurer et n'ai de toutes façons pas de protocole et de matériel adéquat. Mais le site Friction Facts a réalisé un comparatif de nombreux lubrifiants dont voici les résultats.
velonewsgraph.jpg
Les lubrifiants les plus à gauche sont ceux qui font perdre le moins de watts. Pour en avoir discuté avec Julien Pinot, entraîneur FDJ et spécialiste du matériel, on peut faire confiance aux tests réalisés par Friction Facts. Le protocole ne souffre aucune critique.
Et Squirtlube arrive en seconde position, juste devant la paraffine dont l'application est beaucoup plus compliquée (faire chauffer le bloc de paraffine avant de pouvoir l'appliquer sur la chaine).
Le gain est de 3 watts par rapport à des produits comme Finish Line ou ProGold Extreme.

A noter que Friction Facts indique que Squirtlube est encore plus rapide si on l'utilise de suite après application, sans respecter le temps de séchage, une expérience faite par simple curiosité. Comme cela allait à l’encontre des recommandations du fabricant, les résultats du test sont ceux après séchage. Mais c’est une donnée intéressante pour ceux qui voudraient l'utiliser pour une course assez courte type contre la montre.

Vous pouvez aussi consulter le test d'Alban Lorenzini qui arrive à des résultats similaires.

Résultat après 150kms

Squirtlube-150-003.jpg
Après 150kms, la transmission reste parfaitement silencieuse. Mais comme vous pouvez le voir sur ces photos, la chaine reste parfaitement propre alors qu'un autre lubrifiant type huile aurait déjà noircit la chaine.

Idem pour le reste de la transmission. La cassette et les plateaux restent propres. La chaine est sèche au toucher et ne salit pas les doigts. Idéal pour tous ceux qui ont tendance à ne pas faire attention et à se retrouver avec la marque des plateaux sur les mollets ;-)




Squirtlube-150-001.jpgSquirtlube-150-002.jpg

Résultat après 400kms

Squirtlube-400-004.jpgSquirtlube-400-003.jpg

La chaine devient légèrement plus bruyante, mais à peine perceptible.

Et une fois de plus, malgré quelques kilomètres sous la pluie, la chaine reste parfaitement propre. Un simple coup de chiffon dessus en rentrant pour éliminer les quelques gouttes d'eau suffit à la rendre parfaite.

La cire étant hydrophobe, l'eau ne pénètre pas dans les articulations de la chaine. Un gros plus sans doute pour la longévité de cette dernière.


Squirtlube-400-001.jpgSquirtlube-400-002.jpg

Après 500kms, on atteint les limites

Squirtlube-500-004.jpgAu bout de 500kms, même si la transmission reste parfaitement propre (les photos en témoignent), la chaine devient plus bruyante et on atteint clairement la limite de longévité de ce lubrifiant. La chaine est encore lubrifiée, mais plus assez pour qu'elle reste silencieuse.
Il est donc temps de renouveler l'application de Squirtlube. Et là, la tâche est on ne peut plus simple.

Un simple coup de chiffon (sans produit dégraissant ou autre), on applique une seule fois du Squirtlube sur la chaine puis on laisse sécher 20 à 30mn et on peut repartir rouler, dans un silence total.

Le nettoyage de toute la transmission s'en trouve facilité, la poussière ne collant ni à la chaine, ni au reste de la transmission (galets, pignons et plateaux).

Squirtlube-500-001.jpgSquirtlube-500-002.jpg

Bilan

A 11.90€ le bidon de 120ml, Squirtlube n'est certes pas donné, mais est d'une redoutable efficacité. Je passe sur le gain de 3 watts, mais le silence de la transmission est total et surtout, cette dernière reste propre.

Avec 120ml, vous avez de quoi lubrifier votre transmission pour au moins 10000kms si je me base sur la durée de vie de mon flacon de 15ml vendu 1.50€. N'ayant pas trop roulé sous la pluie, on peut aisément penser que 8000kms sont un minimum pour ce flacon, ce qui représentera environ 1 an pour de nombreux cyclistes.
Les gros rouleurs pourront toujours opter pour le bidon de 500ml à 39.90€ ce qui devrait largement laisser de quoi atteindre 30000kms.
Et son côté écologique et biodégradable n'est pas non plus pour me déplaire....et on se passe aussi de l'utilisation régulière de dégraissant.

Bref, j'ai vraiment été ravi de l'utilisation de ce produit, même si les 3 watts de gain ne m'ont pas permis de grimper plus vite. Mais avoir en permanence une chaine propre et blanche, quel bonheur....

Mais surtout, ne négligez pas l'étape qui consiste à nettoyer et dégraisser votre chaine afin qu'elle soit parfaitement propre avant d'utiliser Squirtlube si vous voulez profitez que votre transmission ne noircisse pas.