Présentation

Alors oui, ce produit ne s'adresse pas à tout le monde de part son tarif. Et non, Matos Vélo n'est pas devenu "élitiste" comme certains aiment à le clamer dans les commentaires. Non, je teste de tout. Du home trainer BTWIN à 180€ l'an dernier à ce modèle très cher en passant par des modèles à 800€, j'essaie de balayer toute la gamme des produits, que ce soit pour les home trainer, les accessoires ou les vélos. Car ceux qui ont des budgets conséquents ont aussi droit à des conseils ou des retours.

Ce Wahoo Kickr Bike s'adresse effectivement à des cyclistes passionnés, qui ont un bon budget à mettre dans un tel produit... et qui ont de la place chez eux pour disposer d'une pièce quasi dédiée à l'entraînement en intérieur.

Dès sa livraison, le Wahoo Kickr Bike en impose. Une palette de plus de 60kg arrive à la maison. Si vous habitez à un étage, prévoyez de l'aide !

A lui seul, le Kickr Bike pèse 42kg. Rajoutez le poids d'une palette et du carton muni des nombreuses protections pour que le tout arrive en parfait état et vous arrivez à près de 60kg.

Le vélo est en grande partie monté. Il ne vous restera que les deux pieds arrières à monter ainsi que le cintre et la tige de selle à mettre en place.

Notons que Wahoo a eu la bonne idée d'utiliser un "pivot" standard, de sorte que vous pourrez, si vous en ressentez le besoin ou l'envie, mettre une potence et un cintre du marché.

Idem pour la selle qui se fixe sur un chariot standard, vous pourrez donc remplacer celle fournie par une selle sur laquelle vous pourriez être mieux. La tige de selle peut aussi être remplacée par un modèle traditionnel.

Je passe sur les pédales plates fournies... qui sont même équipées de catadioptres... au cas où :-)

Le montage ne présente aucune difficulté, j'ai pu le réaliser seul, même s'il vaut mieux, pas sécurité, être deux pour le montage des pieds. Mais on peut y arriver seul sans problème.

Une fois monté, le Kickr Bike offre une emprise au sol de 121cm x 76cm. C'est donc un généreux gabarit qu'il faudra caser dans une pièce. Car même si les pieds sont équipés de roulettes, il ne se manipule pas aisément vu son encombrement. Il ne passe pas facilement par les portes par exemple.

Cet encombrement sera en revanche un sérieux gage de stabilité une fois que l'on se servira de ce vélo comme il se doit.

La construction du Kickr Bike semble très sérieuse avec des matériaux de qualité et tout semble être pensé pour durer. Wahoo n'a rien oublié, pas même un porte-bidon, vital quand on pédale en intérieur.

Le Wahoo Kickr Bike est entièrement personnalisable en termes de position. Le recul de selle, la hauteur et la longueur du poste de pilotage, la position des poignées, la longueur des manivelles de 165 à 175mm, tout est modifiable. Vous pouvez ainsi reproduire la position exacte que vous avez sur votre vélo. De nombreux repères millimétriques sont présents un peu partout pour régler sa position au plus juste. Tige de selle, pivot, réglage de la longueur du tube horizontal et du recul de selle, tout y est et tout se fait sans aucun outil. Tout se fait via des serrages rapides.

Si vous ne connaissez pas votre position, vous pourrez vous laisser guider par une application de configuration intuitive que Wahoo a conçu pour vous simplifier l'adaptation à la géométrie exacte de votre vélo habituel. Mais je suppose que nombre d'acheteurs de ce produit sauront reporter les côtes exactes de leur vélo.

Les leviers de freins - qui ne sont pas là que pour faire de la figuration - sont un mix entre des Shimano et des SRAM au niveau design et ergonomie. Que vous utilisiez l'une ou l'autre transmission sur votre vélo, vous ne serez pas trop dépaysé.

De nombreux boutons sont présents sur ces leviers, permettant de passer les vitesses, de régler l'inclinaison du Kickr Bike et certains boutons sont programmables. Mais pour l'heure, de nombreux boutons sont inutiles et sans doute que des applications en tireront parti dans de futures mises à jour. On pourrait très bien imaginer que les boutons sur l'intérieur des cocottes puissent servir à changer de direction.

Même les leviers de freins sont "actifs" avec une certaine sensation de dureté.

Détails techniques

Géométrie et dimensions :

  • Dimensions au sol (Longueur x largeur) : 121 x 76 cm.
  • Plage de hauteur en surplomb : 95 à 119 cm.
  • Taille maximale de l'utilisateur : 192 cm.
  • Taille minimale de l'utilisateur : 152 cm.
  • Longueurs de manivelle : 165 mm ; 167,5 mm ; 170 mm ; 172,5 mm ; 175 mm.


Technologie et données :

  • Technologie sans fil : ANT+®, BLUETOOTH® à basse consommation et ANT+ FE-C.
  • Commandes de l’appareil : iOS, Android et ordinateur (Mac et Windows) compatible BLUETOOTH® à basse consommation ou associé à une clé ANT+.
  • Type de résistance : Moteur électromagnétique et amélioré.
  • Précision : +/- 1 %.
  • Mises à jour micrologicielles sans fil : Oui, via l’application Wahoo Fitness.
  • Compatible avec tout calculateur de puissance tiers : Non.
  • Mesures : Vitesse, distance, puissance, cadence, pente.


Caractéristiques :

  • Puissance maximale en watts : 2200 W.
  • Inclinaison maximale (pente simulée) : 20 %.
  • Déclivité minimale (pente simulée) : -15 %.
  • Poids du volant d’inertie : 5,8 kg plus le moteur amélioré.
  • Poids total : 42 kg.
  • Poids utilisateur maximum : 113,4 kg.
  • Branchement électrique : Cordon d'alimentation.
  • Alimentation électrique : 100 - 240 V, 50/60 Hz, 2,5 A Max.

Simulateur de pente, passages de vitesses et freins !

Les poignées de changement de vitesse du Kickr Bike ne se contentent pas de s'adapter aux rapports de transmission, elles utilisent également la technologie haptique pour simuler la sensation de changement de vitesse de votre vélo d'extérieur.

L'affichage numérique du Kickr Bike communique le développement grâce à un afficheur numérique situé sur le bas du tube horizontal. Cet afficheur possède même un port USB qui pourra vous permettre de charger votre téléphone par exemple durant votre séance.

Sur la photo de gauche, on voit que l'on est sur le plus petit plateau "1" et le 6ème pignon. Sur la capture ci-dessous, toujours petit plateau et 3ème pignon. Certains regretteront que cet afficheur ne soit pas des plus visibles, mais sur votre vélo route, vous avez rarement un affichage du pignon et du plateau actuellement utilisé.

Grâce à l'application Wahoo, vous pouvez choisir le type de transmission (Shimano Di2 ou mécanique, Shimano Di2 en mode Synchro,, SRAM eTap, Sram méca et Campagnolo), quel levier active le frein avant (pour les adeptes du frein avant sur le levier droit), mais aussi le nombre de plateaux (1, 2 ou 3), les dentures de chacun d'eux et enfin, la cassette utilisée (en 9, 120, 11 ou 12 vitesses).

Les freins sont réellement actifs et permettent de freiner l'unité de résistance. Et si l'on freine avec un seul levier ou les deux, la décélération sera différente. Si nombre d'applications ne nécessitent pas d'utiliser les freins, même en descente, on peut saluer Wahoo d'avoir offrir cette possibilité. Même si la sensation est loin d'un frein réel, le toucher n'est pas non plus totalement mou.

Tout ceci, dans le but de reproduire le plus fidèlement possible les sensations que vous avez sur la route. Clairement, Wahoo a poussé très loin dans les détails pour avoir un produit sur-mesure.

Mais le plus de ce vélo d'intérieur, c'est le simulateur de pente. Jusqu'à 20% en montée et 15% en descente.

Ce simulateur de pente intégré permet de reproduire les pentes ascensionnelles mais pas seulement ! Le vélo s'incline instantanément, que vous soyez en train de piocher dans une bosse à 20% ou, à l'inverse, assis sur le cadre pour optimiser votre aérodynamisme dans une descente à 15% !

On le sait, l'utilisation des muscles est différente en fonction de la position du reste du corps, et notamment dans les ascensions. Le réglage d'inclinaison se fait à partir de la manette gauche, pour changer de pente manuellement lorsque vous êtes en pratique libre et venir solliciter au mieux vos muscles pour devenir un grimpeur ou au moins tenter de l'être.

On voit sur le cliché ci-dessous un cadenas. Grâce à un bouton situé sous l'unité, il est possible de bloquer le Kick Bike (cadenas fermé) afin que l'application que vous utilisez ne contrôle pas l'inclinaison (vous pouvez le faire manuellement grâce aux boutons sur le levier gauche). Si la led bleue est sur le cadenas ouvert, dans ce cas, une application comme Zwift pourra contrôler l'inclinaison en fonction de la pente du parcours.

Revue en vidéo

Avant de vous parler en détail de mon expérience utilisateur avec ce Kick Bike, voici une petite vidéo qui vous présente quelques éléments de ce vélo d'intérieur connecté et son fonctionnement. Vous y verrez notamment la mise en oeuvre manuelle du simulateur de pente.

A l'usage

Avant de commencer à tester, il faut se positionner dessus. Aucun problème tant les réglages sont nombreux. Il s'adapte aux personnes entre 152 et 192cm, ce qui laisse une belle marge. Si vous avez réalisé une étude posturale, le positionnement sera on ne peut plus rapide. Cela m'a pris à peine 5 minutes.

D'ailleurs, les changements de réglages sont si rapides que cela pourrait même permettre de valider ou non un changement de position (recul ou hauteur de selle par exemple) en validant cela avec les watts avant de transposer ce nouveau réglage sur votre vélo de route. Vous pouvez même tester un changement de longueur de manivelles. Mais je m'égare.....

Les sensations sur ce Kickr Bike sont réellement un cran au-dessus de ce que proposent les home-trainers, même les meilleurs modèles. Le volant d'inertie de 5.9kg offre un ressenti très très proche de celui sur la route. Le Kickr est le premier home-trainer de Wahoo à avoir un moteur qui entraîne le volant même lorsque vous arrêtez de pédaler. Ainsi, dans une descente sur Zwift par exemple, la roue continue de tourner. Si vous avez ensuite une montée, vous aurez la même sensation d'élan que dans la réalité et vous ne serez pas totalement planté avec une énorme résistance en mode ERG.

Même les changements de vitesse sont ultra réalistes. Dans les faits, il n'y a aucun changement de pignon ou de plateau, c'est la résistance électromagnétique qui s'occupe de tout et d'offrir des sensations hyper réalistes. Wahoo a même rajouté un léger bruit pour donner la sensation du changement de vitesse. Et les choix de plateaux et de dentures de pignons sont remarquablement simulés. Et vous n'avez même pas à vous occuper d'un éventuel croisement de chaine puisque tout est simulé.

L'ergonomie des poignées est bonne, plus proche des Sram eTap hydrauliques que des Shimano, néanmoins, elles sont agréables. Il en est de même pour le cintre. Seule la selle ne m'a pas totalement convaincu, mais on peut facilement la remplacer par un autre modèle. Le ruban de cintre mériterai aussi d'être un peu plus épais, mais là encore, c'est pour être tatillon, on peut le changer.
Côté bruit, c'est très discret, plus que tout autre home-trainer que j'ai pu tester jusqu'à ce jour. Il n'y a qu'à une cadence inférieure à 60tr/mn que le Kickr Bike émet de temps en temps un bruit un peu plus aigu avec un léger vrombissement. Ensuite, plus on accélère, plus le bruit est régulier et reste très contenu.

Le simulateur de pente est loin d'être un gadget. Utilisé sur Zwift, il permet d'accentuer encore le réalisme offert par cette plateforme virtuelle. Même si on constate un léger retard entre le changement de pente à l'écran et l'inclinaison du Kickr, ce retard est inférieur à 1 seconde et le changement se fait de faon très douce. Le fait que le Kickr Bike s'incline via la partie centrale du vélo offre un ressenti très réel.

Quand on monte une pente à 8/9%, on sent clairement que les muscles travaillent différemment que sur le plat, comme si l'on montait un vrai col. Si vous activez manuellement le changement de pente, les extrêmes sont vraiment impressionnants. 15% en descente, vous avez vraiment le poids du corps sur les poignets. En dans le cas de 20% de pente en montée, on est vraiment basculé sur l'arrière. Sur des pentes moins importantes, de l'ordre de 8/9%, on ressent aussi cet effet et on se met plus facilement en danseuse. Dommage que le Kickr Bike ne bascule pas de gauche à droite d'ailleurs. Mais on peut tout de même être en danseuse avec une étonnante stabilité. J'ai même pu effectuer plusieurs sprints à plus de 1000 watts, c'est nettement plus stable qu'un vélo posé sur un home-trainer.

Que ce soit dans les changements de pente ou lors de changements de résistance en mode ERG, la résistance électromagnétique agit très rapidement.

Dommage que Wahoo, à ce prix, n'ait pas prévu de support pour un ordinateur portable par exemple. Cela oblige toujours à avoir une table ou un support autre proche du Kickr Bike.

Alors qu'avoir un support spécifique inclus permettrait de placer le Kickr Bike où l'on veut, sans se soucier d'avoir un support à proximité. Vu l'encombrement et le tarif du produit, ce n'est pas négligeable.

Ses deux plus gros défauts sont finalement son prix et la place qu'il prend au sol, car il est clairement imposant. En-dehors de cela, il offre vraiment une expérience unique, rapprochant un peu plus le virtuel du réel.

Précision de la puissance

Comme toujours, j'ai utilisé mes pédales Favero Assioma Duo pour "étalon", même si cela n'a pas valeur de véritable étalon scientifique. Les données ont ensuite été analysées par Alban Lorenzini.

Que ce soit sur des efforts longs ou plus courts, le Kickr Bike est extrêmement proche des données fournies par les pédales Assioma. Sur un effort court de 22s, le Wahoo donne 606W contre 632W pour les Assioma.

Sur des efforts plus longs, on arrive à 194W (3mn) sur les deux appareils de mesure et 258/261W (Assioma/Kickr Bike) sur 1mn. On est donc largement dans les limites de l'erreur +/-1%. Sur un autre effort de 1mn, on obtient 311W Assioma vs 313W Wahoo.

Dans le cas d'un entraînement en mode ERG avec cible à 179W sur 3mn au niveau du Wahoo Kickr Bike (6 exercices), on arrive à des valeurs comprises entre 178 et 180W sur les Assioma.

Alors oui, le Wahoo Kickr Bike tient ses promesses et se montre très précis avec l'avantage de ne pas avoir à réaliser de calibration de l'appareil.

Bilan

Wahoo innove réellement avec ce Kickr Bike. Aucune autre vélo d'intérieur ou home trainer n'offre cette simulation de pente et un réalisme aussi proche de ce que vous pouvez ressentir sur la route. On est vraiment plusieurs crans au-dessus de ce que peuvent offrir les meilleurs home-trainer. Mais cela a bien sûr un prix. A 3499€ (voir ici chez Alltricks ou encore ici chez Matériel Vélo), il n'est pas à la portée de toutes et tous. Et à ce prix, on regrette la mesquinerie de ne pas avoir fourni avec un support pour la tablette ou l'ordinateur portable.

Mais voilà un vélo qui pourrait aussi avoir toute sa place dans un centre hospitalier où l'on réalise des tests à l'effort car il permet de positionner n'importe quel coureur de façon précise et offre une excellente précision.