2021, date clé pour Shimano

Alors oui, Shimano fêtera son centenaire en 2021. En 1921, la marque a produit sa première roue-libre.

Vint ensuite le premier moyeu à 3 vitesses en 1957 et le lancement du premier groupe Dura Ace en 1973. Shimano a d'ailleurs déjà mis en ligne un site pour ce centenaire où vous pourrez découvrir les principales innovations de la marque au cours de ce centenaire : https://www.shimano.com/en/100th/

Forcément, ce centenaire est donc une date importante pour Shimano et la sortie du nouveau groupe Dura-Ace serait parfaite en cette année 2021.... voire le 23 mars 2021. J'ai bien entendu contacté Shimano à ce sujet, mais forcément, la marque est plus que discrète, aucune info ne fuite.

Les premières expéditions seraient prévues pour le mois de mai.

Quid du futur Dura-Ace ?

Les principaux brevets concernant les possibilités sur ce groupe Dura-Ace 2021 se trouvent ici :

Déjà, côté référence, la logique voudrait que ce futur groupe soit le R9200, avec plusieurs déclinaisons comme c'est le cas sur le R9100 actuel :

  • R9200: 12 vitesses
  • R9220: 12 vitesses, avec freins à disque
  • R9250: 12 vitesses Di2
  • R9270: 12 vitesses Di2, avec freins à disque

12 vitesses, forcément

Car oui, il semblerait d'après les premiers échos que Shimano conserve des versions pour freins à patins ainsi que des versions mécaniques, contrairement à SRAM qui ne propose désormais que des versions eTap AXS.

Sans surprise, ce groupe serait équipé d'une cassette à 12 pignons, au même titre que ses homologues Campagnolo et SRAM. 12 vitesses qui existent déjà chez la marque nippone au sein des groupes VTT, qui pourrait imposer un corps de roue-libre Micro Spline aussi bien sur route que VTT afin d'autoriser l'utilisation d'un pignon de 10 dents et pourrait monter jusqu'à 48 dents. Voilà qui laisse de la marge.

Shimano a déjà déposé en 1996 un brevet pour des cassettes à 14 pignons... donc pourquoi pas directement un passage à 13 vitesses !

Le Micro-Spline pourrait devenir le nouveau standard chez Shimano et offre la possibilité pour Shimano d’employer le même outillage pour les deux premiers pignons inter-connectés 10+11. Mais pas certain qu'un pignon de 10 dents soit proposé de suite.

Mais cette image issue d'une présentation laisse présager que le corps de roue-libre sera identique au corps actuel, on conserverait donc des roues compatibles de 9 à 12 vitesses.

Les rumeurs font état des cassettes suivantes pour le groupe Dura-Ace : 11/28, 11/30, 11/34

Elles seraient étagées comme suit :

  • 11-28 : 11-12-13-14-15-16-17-18-19-21-24-28
  • 11/30 : 11-12-13-14-15-16-17-19-21-24-27-30
  • 11/34 : 11-12-13-14-15-17-19-21-24-27-30-34

Une chose est sûre, ce trucage photo réalisé pour un poisson d'avril en 2014 et montrant une cassette Shimano 12 vitesses deviendra réalité en 2021. Comptez bien sur la photo ci-dessous, il y a bien 12 pignons !

Les couples de plateaux devraient rester traditionnels, avec 50/34, 52/36, 54/40 pour le Dura-Ace et 50/34. Mais il serait curieux qu'un 53/39 ne soit pas proposé.

Leviers sans fils ?

Il semblerait que Shimano opte pour un mix entre leviers sans fils (alimentés par une pile bouton) et des dérailleurs associés à une batterie. La batterie principale des dérailleurs ferait office de récepteur.

Le brevet concernant les leviers présente plusieurs versions qui semblent toutes avoir les mêmes dimensions et spécifications mais on remarque bien que Shimano semble vouloir continuer à proposer des freins à patins sur sa prochaine génération de Dura-Ace.

L'emplacement de la pile bouton ne semble pas encore définitif suivant les croquis, soit situé au niveau d'un des leviers, soit dans la cocotte. Une pile bouton est plus que suffisante pour un levier puisqu'il n'y a qu'une onde électronique à envoyer, aucun moteur n'est en jeu à cet endroit. Une pile bouton type CR2032 peut donc facilement avoir une autonomie de près de deux ans.

A noter que Shimano fait mention d'un système piézoélectrique qui pourrait équiper ces leviers et servirait, grâce au mouvement des leviers, à recharger la batterie. De quoi ne plus avoir à s'occuper de la moindre maintenance à ce niveau ! Ce serait sans doute là une belle avancée. Mais ceci semble être du domaine de la pure fiction pour le moment.

En revanche, le Bluetooth ne nécessitera plus d'antenne supplémentaire comme c'est le cas sur les groupes actuels, il sera directement intégré.

Peut-être que l'ergonomie des leviers sera légèrement modifiée, s'inspirant des modèles GRX à la prise en main parfaite !

Dérailleurs sans fil.. ou pas

Si les brevets font tout de même état de dérailleurs sans fil avec une batterie logée dans chaque dérailleur.... je pense que Shimano ne produira pas de suite un groupe dont les dérailleurs ne seraient pas reliés à une unique batterie. Pour quelle raison ? Pour l'autonomie. Actuellement, les transmissions Shimano arrivent à dépasser les 5000km d'autonomie. Des batteries, surtout si elles sont compactes, ne peuvent arriver à 1000km, surtout pour le dérailleur avant.

A mon avis (qui n'engage que moi), Shimano passera à un système sans aucun fil le jour où l'on pourra avoir des batteries très petites mais offrant tout de même une autonomie assez grande. Cela passera :

  • soit par des innovations au niveau de l'autonomie des batteries
  • soit par des systèmes de recharge autonome sur base de système piézoélectrique

Dans ce dernier cas, on pourrait même arriver à un système qui recharge suffisamment les batteries que l'on ai plus jamais à se soucier d'une éventuelle recharge. En tous cas, je crois dur comme fer à une solution comme cela pour un futur proche (à 5 ans).

On restera probablement sur une connexion filaire entre les dérailleurs et une batterie principale. Une solution acceptable, car si le sans-fil de SRAM est loué pour sa facilité de montage en raison de l'absence totale de fils, cela ne concerne que les monteurs de vélos ou les passionnés qui montent leurs propres vélos... et on ne démonte pas tous les jours toute sa transmission. Le port de charge serait situé sur le dérailleur arrière.

En tous cas, sur les croquis ci-dessous, les mentions SW1 et SW2 font référence à des boutons (Switch) servant à l'appairage avec les leviers, ce qui prouve que la connexion entre leviers et dérailleurs se ferait sans aucun fil.

De l'aluminium, toujours... et deux plateaux

Depuis toujours, Shimano est resté fidèle aux pédaliers aluminium (même si un Dura-Ace carbone en série très limitée a vu le jour) et la nouvelle série ne devrait pas faire exception.

L'aluminium permet aujourd'hui d'avoir des pédaliers très légers et au moins aussi rigides que les versions en carbone.

Le monoplateau semblant être plus qu'un marché de niche, le nouveau Dura-Ace ne devrait pas être proposé avec cette option. Peut-être que l'Ultegra R8100, en 2022, bénéficiera d'une version 1x, mais là encore, tout dépendra de la demande du marché sur ce type de produit.... et sincèrement, je n'y crois pas trop.

Sur le plan esthétique, j'espère que Shimano changera pour se montrer plus innovant que le design de la série R9100. Pour moi, la série R9000 était sans aucun doute la plus désirable avec son coloris bi-ton alu et noir. La version noire R9100 est à mon goût trop proche de la série Ultegra, trop timide !

Pour information, le pédalier Dura Ace est horriblement coûteux à produire, cela reste la même machine depuis 35 ans qui forge à froid ces manivelles et uniquement pour ce groupe. Cette presse est un outil gigantesque, qui pèse à lui seul 130 tonnes.

Que souhaiter ?

Mais que souhaiter vraiment ? Shimano, à coups sûr, ne fera pas que proposer un 12ème pignon sur son futur Dura Ace, se contentant d'être "suiveur" de Campagnolo et Shimano.

Non, Shimano devrait aller bien plus loin. On pense bien sûr au semi sans-fil plus que probable et peut-être un système de recharge des piles dans les leviers, au moyen d'un système piézoélectrique.

Il est revanche indispensable que Shimano améliore le système des freins à disques, qui engendre souvent des bruits parasites, en tous cas plus que chez les concurrents. La marque devrait sans peine arriver à proposer des freins à disques qui ne posent plus de problèmes à ce niveau.

Enfin, la marque pourrait profiter de cette génération pour proposer de nouvelles options Syncro-Shift pour des passages de vitesses optimisés de façon semi-automatique.

Une chose est sûre, ce groupe Dura-Ace cuvée 2021 est attendu par tous les amoureux de matériel. Un nouveau groupe Dura-Ace, c'est toujours un événement sur la planète vélo et Shimano a rarement déçu.


  • Jeannot dimanche 22 novembre 2020, 1

    "En 19212, la marque a produit sa première roue-libre." ???
    Retour vers le futur, au vingt millème siècle !
    ;-)

  • Jonathan Gubello dimanche 22 novembre 2020, 2

    "Shimano conserve des versions pour freins à patins ainsi que des versions mécaniques, contrairement à SRAM qui ne propose désormais que des versions eTap AXS."

    ???
    Et bien oui AXS
    Ces 3 lettres sont juste là pour différencier l'ancien système Etap du nouveau
    Mais n'indique en rien s'il s'agit d'un groupe avec freins patins ou freins à disques
    Et à la connaissance il existe bien les deux systèmes chez SRAM

  • Jean dimanche 22 novembre 2020, 3

    D'ici là, on atteindra les 20000€ pour les vélos avec toutes ces nouveautés souhaités.
    Matos Vélo devient un peu élitiste sur les bords non ?

  • Simon dimanche 22 novembre 2020, 4

    @Jean "Matos Vélo devient un peu élitiste"
    Vous êtes sérieux ? Que diriez vous si Matosvelo ne présentait pas le nouveautés que ce soit Dura-Ace, red eTap, super record ? Je mise une pièce sur "le site manque les dernières infos".
    Quand on est un site d'info sur un domaine, on ne peut pas zapper la partie pro et innovation. Exemple sur les site auto on retrouve du Dacia et du Bugati. Sur les moto on retrouve des Aprilia Shiver mais aussi des RSV4 ou des H2. Sur les guitares des Epiphone mais également des Gibson exclusives...
    Bref il y en a pour tous les goûts et le site ne vous oblige pas à acheter un Dura-Ace 2021! Le 105 est excellent et satisfera 95% des cyclistes.

  • Manu dimanche 22 novembre 2020, 5

    @Jean : Sérieux c'est quoi cette réflexion sur l'élitisme prétendu de Matos Vélo ... C'est un site d'infos sur le vélo, normal qu'il parle d'une nouveauté matériel ... Ton magazine auto parle des sorties Ferrari, ton magazine déco montre des villas en bord de mer, ton magazine musical montre des pianos à 30000€ ...
    Souvent la technologie étudié pour le haut de gamme débouche sur le milieu et bas de gamme, donc intéressant de savoir ce que pourrait éventuellement nous proposer Shimano pour le futur.

  • mica dimanche 22 novembre 2020, 6

    shimano j'espère qu'il proposeront un 100% sans fil sinon cela n'a aucun intérêt.

  • Jeff dimanche 22 novembre 2020, 7

    La seule chose positive c est de garder les patins... Pour le reste à voir.... Les groupes avec nombre de vitesses pair on toujours été moins moins !
    Du sans fil va alourdir !
    Foncez !!! Disques sans fil pneus large section jantes 65mm et j en passe... Avoir un vélo en dessous de 7,5 kgs va devenir challenging en dura ace.... En 105 plus de 10 kgs....
    Je sens que je vais bien rigoler sur les routes l an prochain..... Les bobos vont plafonner à 25 km/h avec leurs nouveaux vélos

  • Dafy dimanche 22 novembre 2020, 8

    Je comprend pour les pro un départ 10, mais il y a plus de 25 ans j'étais en 53/13 et jamais vraiment été en manque pour la vitesse max. Je souhaiterai que shim pense aussi à un départ 13 avec un étagement bien plus doux.
    Il y a bien un départ 12 en ultégra mais que 25 max. Mon 52/11 c'est pas tout les jours étant dans une région plutôt plate et j'ai aussi pris 25 ans ;-)

  • Dtror dimanche 22 novembre 2020, 9

    @Jeff, un peu tiré par les cheveux comme reflexion ! Comme si avoir un vélo de 8Kg était handicapant pour le commun des mortels... Et les "bobos" peuvent se procurer un beau vélo comme un non pilote peut s'acheter une ferrari, ça ne change rien aux qualités intrinseques du produit.
    Sinon, j'attend le positionnement de Shimano avec impatience sur le sans fil. Sram etap a une longueur d'avance techno mais niveau entretien / sav / fiabilité ça vaut pas encore le Shimano.

  • mica dimanche 22 novembre 2020, 10

    jeff un vélo lourd n'est pas forcément handicapant sur du plat, vaux mieux avoir un vélo de 9kg que 6,5kg.Le sans fil moins de maintenance, Surtout plus de facilité à faire un vélo soi-même. Le gros problème avec les câbles électrique c'est que tout passe au dessus du boitier pressfit. Pour la maintenance c'est pas forcément le top, pour changer un câble faut tout démonter. J'ai un di2, je n'ai pas eu de soucis particulier depuis 3 ans, mais pour ma part le sans-fil m'intéresse.

  • Jean dimanche 22 novembre 2020, 11

    Oui, je persiste, c'est bien élitiste par rapport à d'autres sites de tests que l'on peut trouver sur internet notamment au Royaume-Uni. Guillaume est sûrement restreint à tester du matériel haut de gamme également.
    On peut très bien affirmer ses réflexions sur un tel sujet et non de faire démolir comme toujours par certains...

  • Tony dimanche 22 novembre 2020, 12

    Si cela fonctionne comme au dernier TDF avec tous les problèmes auxquels on a pu assister, y a du boulot.

  • ERIC dimanche 22 novembre 2020, 13

    Élitiste!!!!
    1/ il teste le matériel qu'on lui envoi, et les marques communiquent plus sur le top que l'entrée de gamme.
    2/ Si on consulte le site plusieurs fois par semaine depuis des années comme moi on voit également beaucoup de matos milieu de gamme.
    3/Moi aussi je trouve que le matériel est devenu très cher, et je me paierai jamais ces vélos, mais il faut aussi rêver. Dans autoplus il teste des Porshe et des Ferrari alors qu'on roule tous en clio et personne râle.....

    Dans l'article il est noté que le freinage à disque n'est pas top chez shimano. Jamais testé sur route, mais en VTT rien à redire.

  • fufu dimanche 22 novembre 2020, 14

    Matosvelo les bons tuyaux

    dans la famille Shimano
    je voudrais le remplaçant du moteur e7000 pour 2022 qui pourrait se nommer e7100
    maintenant que son grand frère ep8 est arrivé pour 2021
    ok pas grand chose à voir avec la route
    quoique !!!

  • grichka dimanche 22 novembre 2020, 15

    @ Jean : Guillaume présente ce qu'il y a à présenter. Il ne va pas faire des présentations de vélos à 2/3000€ si les constructeurs ne présentent ou ne proposent que des vélos à 10000€

    @Dafy : les pro n'utilisent que rarement le 10. Dans certaines descentes. Non seulement il y a une perte de rendement, mais tirer le 53x10 il faut en avoir...

  • Simon dimanche 22 novembre 2020, 16

    @Dafy j'ai une cassette Ultegra 12-30 je l'utilise avec un Dura-Ace 7900 donc un 10 vitesses et plateaux 50/34. Je ne sais pas s'il y a l'équivalent en 11v

  • Simon dimanche 22 novembre 2020, 17

    @grishka j'ai cru comprendre que le 10 dents était pas top au niveau perte rendement (sûrement une question de torsion de chaine) les pro préfèrent monter un 54 ou un 55 dents devant plutôt que réduire le pignon. Exemple, sauf erreur de ma part Warren Barguil utilise un 54/39 en permanence.
    Ce n'est pourtant pas le plus gros rouleur du peloton !

  • On3 lundi 23 novembre 2020, 18

    @Jeff : Et pendant que tu te prends la tête sur ton vélo à 7,5kg au lieu de 6,8kg, le "bobo" arrivera 10kg plus affuté que toi et te mettra une branloute dans chaque raidar de ton bled.

  • Rombike lundi 23 novembre 2020, 19

    Je pense qu'un pignon de 10 peut être intéressant dans le cas d'un mono plateau sachant que l'avenir est peut être avec ce type de pédalier, sachant qu'un double plateau en 11 pignons te permets 13 combinaisons de développements, shimano en passant directement aux 13 pignons lui permettrez d'avoir seulement un pédalier mono plateau (specialized a prévu son tarmac sl7 pour le montage d'un mono plateau).

  • Julien lundi 23 novembre 2020, 20

    @dafy
    Tu as totalement raison en ce qui concerne les cassettes

  • pierre mardi 24 novembre 2020, 21

    "Le futur Ultegra pourrait être présenté en même temps que le Dura-Ace : je ne crois pas à cette éventualité."
    Nous sommes deux, shimano a toujours présenté ses changements sur le dura ace, pour les décliner les années suivantes sur l'ultégra, et encore l'année suivante sur le 105. Je ne pense pas qu'il change de protocole.

  • Speed mercredi 25 novembre 2020, 22

    "Pour rappel, le groupe Dura-Ace est avant-tout un labo technique et n'a pas vocation à être rentable."

    Je suis d'accord pour ce qui est de l’innovation mais j'ai vraiment du mal à croire qu'un géant comme Shimano ne soit pas rentable sur un groupe comme le Dura-Ace car il défend l'image de marque, surtout grâce à la publicité et à la compétition, mais permet aussi d'assurer une stratégie commerciale sur le long terme…

    Si Shimano sortait le 105 en premier et qu'il ai même de petits défauts, en suite l'ultégra et la da, celà compromettrait beaucoup de choses.

    En sortant le da en premier, çà laisse un seul choix possible, soit c’est le da, si vous pouvez, si non çà sera l’ultégra (1 an plus tard) : j’ai roulé avec les 2 et il y a peu de différences au final, donc shimano n’irait pas se tirer une balle dans le pied à sortir les 2 en même temps.

  • antoine jeudi 26 novembre 2020, 23

    @rombike je partage votre point de vue et je ne partage pas celui de Guillaume. Le mono plateau est une solution d'avenir grâce au passage à 12 ou 13 pignons, cela permet de résoudre le problème de la progressivité de la cassette. Le problème de la plage des développements étant déjà résolu. La progressivité de l'étagement proposé par Campagnolo sur le Ekar cassette 9-36 est tout à fait comparable à un double plateau actuel.
    Le mono plateau n'est pas un marché de niche, il équipe une immense partie du VTT, une large partie du gravel, une partie des e-bike. Les 3 grands constructeurs proposent désormais une transmission mono-plateau. Le problème pour l'acceptation du mono plateau sur la route est qu'il ne convient pas à des coureurs pro : trou entre le pignon 11 et 10 difficile à gérer sur un sprint, besoin d'un développement énorme pour faire les descentes 54-11 équivalent à 49-10). une partie des cyclotouristes cyclosportifs pensent avoir les mêmes contraintes que les pro.

  • jacques bassien samedi 12 décembre 2020, 24

    Et pourquoi ne pas repensé un nouveau compteur genre FleeDesk pour mécanique et Di 2

Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.