Pédalier

Pour une présentation détaillée de tous les détails techniques de ce groupe, je vous invite à relire mon article de présentation intitulé "Nouvelles roues Bora et groupes 12 vitesses pour Campagnolo".

Le changement le plus visible est le pédalier, qui reprend le design à 4 branches de son prédécesseur.  Plus aérodynamique, il intègre toujours la solution à 4 branches mais à 8 boulons de fixation pour plus de rigidité, avec donc double entraxe de 112 et 142mm. Exit par contre le trou central de l'Ultra Torque, tout est d'un bloc, parfaitement lisse.

La rigidité structurelle qui élimine la torsion latérale est encore améliorée sur ce modèle Super Record en fibre de carbone, qui ajoute un renfort en fibre de carbone dans les zones les plus sollicitées situées vers les bords externes du grand plateau. Les branches sont ainsi reliées deux par deux par du carbone.

Si l'axe est en acier sur le modèle Record, ce pédalier Super Record reçoit quant à lui un axe en titane, lui permettant de gagner près de 100 grammes. Même si je ne suis pas un "pro carbone" sur les transmissions, il faut bien reconnaître que ce pédalier est magnifique !

Leviers Ergopower

Les leviers Ergopower restent fidèles à leur fonctionnement, avec une ergonomie revue.

Je l'avoue volontiers, je suis plus adepte des leviers Shimano pour leur fonctionnement, mais côté ergonomie de prise en main et de freinage, ces nouveaux Campagnolo sont très agréables.

La ou plutôt les prises en mains possibles sont toutes très bien pensées et même le freinage y trouve son compte puisque le levier est revu avec une double courbure très appréciable, notamment quand on a les mains au creux du cintre. On attrape beaucoup plus facilement le levier du bout des doigts et on peut ainsi avoir plus de puissance tout en restant bien agrippé au cintre.

Le levier qui permet de monter les pignons s'agrandit et se montre plus agréable que l'ancienne génération, tout en étant aussi plus souple, sans atteindre la souplesse de Shimano, mais de nombreux clients Campa recherchent ce côté un peu plus franc. En revanche, j'ai toujours, de mon côté, beaucoup de mal avec les leviers de descentes de pignons et de plateaux situés sur la partie haute de la cocotte. S'ils sont facilement accessibles quand on a les mains en haut, je les trouve durs à aller chercher avec les mains en bas.

Les mécanismes internes Ultra-Shift, qui permettent des passages de vitesse multiples jusqu'à 5 en descente et 3 en montée, avec un mouvement unique, ont été complètement redessinés pour s’intégrer parfaitement au tout nouveau dérailleur arrière.

A noter que le petit cran qui permet d'ouvrir ou fermer l'étrier (pour ôter la roue par exemple) se dote d'un nouveau cran intermédiaire, qui permet de rapprocher un peu les leviers du cintre, ce qui ravira les cyclistes aux petites mains.

Dérailleur arrière

Une autre pièce totalement revue par Campagnolo, le dérailleur arrière. Il adopte le système de fixation Direct Mount qui permet au galet supérieur d'être au plus près de la cassette, pour des changements encore plus rapides.

Ce nouveau dérailleur utilise la nouvelle technologie 3D EMBRACE qui non seulement maintient le dérailleur arrière orienté verticalement en position parfaite pour chaque pignon, mais qui l’oriente parfaitement le long de l’axe antérieur et postérieur de chaque engrenage. Le dérailleur est plus avancé et le dessin des dents du galet supérieur permettent une meilleure accroche sur un plus grand nombre de dents de chaque pignon.

La refonte du mécanisme Ultra-Shift au sein des leviers ainsi que la nouvelle cinématique de ce dérailleur apporte des changements de vitesses plus souples.

Sa capacité maximale est de 32 dents pour le plus grand pignon, de quoi affronter les pentes les plus rudes.

Dérailleur avant

Le dérailleur avant change lui aussi, puisqu'il est conçu avec une semi-bielle et bielle externe séparées, ce qui doit éliminer la course "morte" en permettant une montée sur le grand plateau plus rapide et réactive.

Un nouvel angle permet d'utiliser des pneumatiques jusqu'à 32mm de section (mais attention, seulement avec les freins à disques). Il est possible de modifier la fixation du câble sur 4 positions en fonction de la géométrie de son cadre. Par contre, ce dérailleur n'est pas compatible avec les anciens leviers.

La forme de la fourchette est spécifique pour l’utilisation de la nouvelle chaine Campagnolo 12 vitesses et la marque a très intelligemment conservé la possibilité de faire des micro-ajustements avec la poignée gauche pour éviter les frottements.

La nouvelle chaine est plus légère et plus fine, mais Campagnolo le promet, l'endurance sera identique aux chaines 11 vitesses.

Cassette et chaine

La cassette ne demande pas de changement de corps de roue-libre, elle s'adapte sur les corps existants pour cassettes 11 vitesses.

Ce qui implique nécessairement des entretoises entre pignons un peu plus fines (d'où la chaine plus fine aussi) pour caser un pignon de plus sur un même espace, ainsi que des pignons légèrement plus étroits.Pour gagner en poids et rigidité, les 6 plus grands pignons sont des blocs de 3 pignons, tandis que les 6 plus petits pignons sont unitaires, avec entretoises en aluminium.

Toujours le même regret, mais valable chez tous les fabricants de transmissions, l'abandon des cassettes en départ 12 dents, qui serait amplement suffisant pour la majeure partie des cyclos, même avec un plateau de 50 dents. Surtout sur une cassette de type 11-32, qui permettrait un meilleur étagement sur le haut de la cassette.

Les versions Record et Super Record étant avant tout destinées aux coursiers et coureurs pros, espérons que l'apparition d'un groupe Chorus 12 s'accompagne de nouvelles cassettes avec départ 12 dents !

Pour l'heure, seules deux cassettes sont proposées, 11-29 et 11-32 :

  • 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 26 - 29
  • 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 19 - 22 - 25 - 28 - 32

Etriers à patins

Terminons ce rapide tout du propriétaire par les étriers de freins à patins.

Terminées les formes arrondies des anciens étriers à patins, les nouveaux étriers Record et Super Record, qui seront disponibles aussi bien en montage standard que Direct Mount, s'offrent un nouveau design plus moderne et aérodynamique qui n'est pas sans rappeler un peu l'esthétisme des freins SRAM Red.

La paire d'étriers Super Record n'affiche que 298g sur la balance et la gomme des patins a été revue pour offrir un meilleur freinage.

Campagnolo annonce qu'ils sont compatibles avec des pneus de 28mm de section.... mais attention au type de pneu et de jante utilisé !

Ci-dessus un pneu Vittoria Corsa 25mm une jante Campagnolo Bora One, qui mesure dans les faits 27mm en réel. Ca passe vraiment juste, avec un espace à peine supérieur à 2mm entre le pneu et l'étrier sur la partie haute.

Ce n'est pas un défaut rédhibitoire, mais il faut le savoir. Ce qui confirme que quand Campagnolo annonce une compatibilité avec les pneus de 32mm grâce à la nouvelle conception du dérailleur avant, c'est uniquement avec les freins à disques.

Sur la route

Le plus flagrant, c'est que cette transmission gagne en souplesse, tant pour la montée des pignons que la montée du petit au grand plateau. Sans atteindre la légendaire souplesse des groupes Shimano (trop souple pour certains), on trouve un fonctionnement moins rude, mais toujours avec ce petit côté franc qui ne laisse aucun doute sur le fait que l'on a changé ou pas de vitesse, tout au moins à la descente de pignon.

En effet, pour la montée du pignon, le "clic" est plus difficilement décelable et au début, il arrive que l'on pousse le levier trop loin et on monte donc de deux ou trois pignons. Mais après quelques sorties, on trouve ses marques et on applique la bonne course.

Quoi qu'il en soit, les changements de vitesses sont rapides et précis et on peut quasiment utiliser toute la cassette grâce au micros-crans sur le dérailleur avant. Sur le grand plateau, seul le plus grand pignon provoquera un frottement sur la plaque interne, mais comme de toutes façons ce croisement est prescrit et fait perdre en rendement, ce n'est pas un problème.

Sur le petit plateau, on peut par contre descendre jusqu'au pignon de 11 dents sans problème. La montée sur le grand plateau ne demande pas beaucoup d'effort sur le levier, mais par contre un peu d'amplitude, ce qui implique une rotation du poignet pour les plus petites mains, notamment quand on a les mains en position haute.

Il n'y a très sincèrement pas grand-chose à redire sur ce groupe Super Record 12 au niveau des changements de vitesses. Le 12ème pignon, s'il n'est pas réellement indispensable, permet sur la cassette 11-32 dont j'étais équipé, de gommer les trous sur les plus grandes dentures.

De même, la rigidité est bien présente au niveau du pédalier, mais c'était déjà le cas sur la version précédente, il m'est impossible de dire s'il y a eu un progrès à ce niveau.

Côté freinage, ça freine fort, notamment avec les jantes Campagnolo Bora One équipées de la surface de freinage avec AC3 (All Conditions Carbon Control) Technology. Même sous la pluie, le dosage est facile et la décélération intervient assez rapidement. Il n'y a pas besoin de trop anticiper son freinage pour sécher la jante.

Comme vu dans la présentation ci-dessus, l'espace entre le pneu de 25mm (mais 27mm réel) et l'étrier est très faible à l'arrière. Si vous roulez sur des routes humides et parsemées par endroit de boue, ça frotte un peu. Mais rien de vraiment pénalisant au final.

Bilan

Campagnolo nous gratifie là d'un nouvel excellent groupe, sans seulement rajouter un pignon supplémentaire, mais en améliorant notablement le passage des vitesses, leur souplesse et leur rapidité.

Le design évolue aussi pour être dans l'air du temps, avec des formes moins arrondies au niveau des étriers et un pédalier plus aérodynamique (tout au moins sur le papier). L'ergonomie des leviers est le vrai plus de ce groupe au niveau de la prise en main et de freinage. Reste que les leviers de descente des pignons ou du plateau reste toujours pour moi difficile à aller chercher avec les mains au creux du cintre. Mais je sais que certains ne jurent que par ce système.

Ce n'est donc pas un défaut en soi, juste une incompatibilité ergonomique avec le testeur :-)

Reste que ce groupe Campagnolo Super Record 12 est proposé au prix public de près de 3000€, là où le Campagnolo Record 12 s'affiche à 1000€ de moins, Un tarif élitiste pour cyclistes désireux de posséder une transmission d'orfèvre.