Présentation

Aucun doute à avoir sur la destination de ce casque en le sortant de sa boîte, le GameChanger est résolument tourné vers la vitesse et un gros travail semble avoir été réalisé sur son aérodynamisme.

Contrairement à de nombreux casques haut de gamme, le GameChanger d'Abus n'est pas fourni avec un sac de transport. Si comme moi, vous ne vous servez jamais de ce type de sac de transport, cela ne vous dérangera pas, mais à un peu plus de 200€, c'est dommage.

En taille L (58-61cm), ce casque est annoncé à 290g. J'ai pesé mon exemplaire à seulement 275g, soit 15g de moins que la promesse. Cela le place parmi les plus légers des casques aéro.

De face, le GameChanger est résolument compacte, offrant une surface frontale des plus limitée. Abus indique avoir développé ce casque avec un design multi-position, de sorte que les performances aérodynamiques sont optimales indépendamment de l’inclinaison de tête.

La ventilation se fait via 7 ouïes sur l'avant, 5 à l'arrière et 2 sur le dessus. Que ce soit sur l'avant ou l'arrière, deux de ces trous sont aussi prévus pour servir de stockage pour les lunettes (AirPort).

Bonne idée que d'avoir prévu un stockage aussi sur l'arrière, cela permet de conserver un maximum de ventilation sur l'avant, mais aussi l'aérodynamisme du casque.

Le flux d'air est optimisé sur la partie interne du casque pour une température optimisée au niveau du crâne. C'est ce qu'Abus appelle Forced Air Cooling Technology. De profonds canaux sont creusés à l'intérieur pour permettre au flux d'air de ne pas être bloqué par les cheveux, lui permettant de librement s'écouler pour ensuite sortir par les ouïes situées à l'arrière.

On remarque au passage la relative finesse des mousses intérieures.

Le réglage ergonomique du casque se fait via une molette arrière située au niveau de l'os occipital (Zoom Ace). Pas moins de 16 crans permettent un réglage en hauteur, mais on peut aussi ajuster le serrage sur le pourtour du crâne sur 3 niveaux.

Abus a poussé le travail aérodynamique très loin sur ce GameChanger puisque même les sangles ont été optimisées. Ces dernières, appelées FlowStraps, extrêmement fines, sont carrément dépourvues de boucles latérales de réglage.

Elles sont cousues et arborent ainsi un profil très plat.

Les finitions de l'ensemble du casque sont parfaites. On ne note aucune bavure de colle entre les différents éléments qui le composent.

Si son tarif n'en fait pas un casque bon marché, il reste plus compétitif qu'un Specialized Evade.

Sur la route

Avec les multiples réglages, on arrive facilement à ajuster le GameChanger. Il se marie parfaitement à mon crâne et s'avère confortable.

Le fait qu'il n'y ait pas de boucles latérales sur les sangles ne m'a posé aucun problème. La boucle située sous le menton a suffit à trouver le bon serrage et les sangles se font oublier. Les coutures sont bien réalisées et ne se sentent pas. Bien sûr, cela ne concerne que mois et certaines formes de tête pourraient être gênées par cette absence, il conviendra donc de faire un essai statique du casque pour s'en assurer.

Bien que je n'aie pu tester ce casque que jusqu'à 23°C environ, j'ai pu constater que la ventilation est efficace. On est bien sûr en deçà d'un casque non aéro, mais c'est à mon avis largement supportable jusqu'à près de 30°C tant que le rythme ne diminue pas trop.

La transpiration ne coule pas trop au niveau des lunettes et semble plutôt choisir de migrer vers les sangles latérales. Forcément, ces sangles deviennent rapidement plus humides qu'à l'accoutumée, mais au moins, on n'est pas gêné par la transpiration qui vient couler sur les verres.

En cas de pluie, on garde la tête un peu plus longtemps au sec et en cas de froid, on peut retarder le recours à un bonnet sous casque.

Pour les gains aéro, je laisse les différentes marques à leurs chiffres, il est impossible à mon niveau de mesurer les différences.

Sa bonne conception et son poids extrêmement réduit pour un casque aéro font qu'on l'oublie rapidement et il se montre très confortable même sur des sorties de près de 4 heures.

Bilan

Même si son tarif de 200€ le place un peu plus haut que la concurrence, le GameChanger en offre pour son argent, tant par sa finition irréprochable que son poids, plutôt léger pour un casque aéro.

La possibilité de stocker vos lunettes aussi bien à l'avant qu'à l'arrière est un plus et sa ventilation permet de le porter sur une grande partie des sorties. Seules les températures les plus élevées devraient le rendre inconfortable.