Voici le contenu du mail :

Cher Monsieur,

Je vous écris en qualité de Conseil de la société ETABLISSEMENTS VELOX.
Elle a pour activité la fabrication et la vente d’accessoires pour vélo. 

La société ETABLISSEMENTS VELOX est titulaire de la marque française « GUIDOLINE » n°1 307 319 déposée le 5 Mai 1975 à l’INPI en classes 11, 12 et 17 pour désigner des produits et accessoires employés pour le cycle, motocycle et notamment du ruban pour guidon. Elle détient en conséquence un monopole sur l’usage de ce nom.

La société ETABLISSEMENTS VELOX a constaté que vous employiez le terme « GUIDOLINE » a plusieurs reprises sur votre site internet « MATOSVELO » et notamment dans une vidéo "Poser une guidoline comme un pro" pour désigner du ruban pour guidon de vélo.

Nous vous demandons donc de cesser toute utilisation du nom GUIDOLINE pour désigner des produits en lien avec les produits couverts par l’enregistrement de la marque GUIDOLINE, de supprimer de votre site internet le nom GUIDOLINE des descriptions des rubans d’autres marques, et de réserver le nom GUIDOLINE au ruban de la société VELOX.

Le mot "GUIDOLINE" n'est en aucun cas un terme générique désignant tous les rubans de vélos mais uniquement les produits commercialisés par la société VELOX.

Je reste à votre disposition en cas de question.

Guidoline n'est pas un terme générique ?

Le doute est tout de même permis quand on voit comment ce mot est entré dans le langage courant des cyclistes. Même la définition de ruban de guidon dans Wikipedia mentionne que le ruban de cintre est également nommé Guidoline par antonomase. Fax, klaxon, kleenex, frigidaire, solex, velux, karcher ou RUSTINE sont autant de marques devenues des noms propres.

Guidoline-Wikipedia.jpg

Le magazine "Cyclosport Magazine" titrait même en décembre 2012, "une guidoline pour le confort". Ci-dessous, une capture de différents sites internet (matériel vélo a déjà reçu un courrier d'avocat vu le texte !), du catalogue Culture Vélo 2016 ou du magazine de février 2016 de l'Acheteur Cycliste.

Même un certain Jean-Louis Colonna Cesari, dans son livre "Ruhe, Le silence des âmes", utilise le terme Guidoline :

[…], je pédalais contre le vent, mes doigts s'étaient crispés sur le cuir froid de ma guidoline, les pouces vers le ciel, je serrais de toute mes forces le guidon de ma bicyclette, et j'étais applaudi car j'étais le premier loin devant tout le peloton, […].

Peut-on encore dire que Guidoline n'est pas un terme générique ??

A cela, l'avocate me répond :

Le terme Guidoline ne figure pas dans le dictionnaire et la page Wikipedia correspondant à ce terme précise bien, et depuis longtemps, qu’il s’agit d’une marque de la société VELOX.

La marque GUIDOLINE est une marque notoire dans le milieu du cyclisme. Le nom Guidoline a été inventé en 1903 par le fondateur de la société VELOX.

De nombreux distributeurs d’accessoires pour vélo commercialisent du ruban GUIDOLINE, y compris à l’étranger.

Tous les cyclistes et journalistes spécialisés connaissent la marque GUIDOLINE qui désigne des accessoires pour vélo.

Le fait que le mot « guidoline » soit très bien référencé dans des moteurs de recherche et génère des milliers de résultat ne suffit pas à en conclure que la marque est devenue usuelle.

Ces circonstances manifestent seulement que le produit de la société VELOX a eu et a toujours un grand succès, et qu'il n'existait pas de mot pour le nommer auparavant, de sorte qu’une partie, infime seulement, du public le nomme par la marque sous laquelle il a été initialement offert à la vente.
Aujourd’hui, ce produit est désigné par tous les acteurs « ruban de guidon » ou « ruban de cintre ».

Guidoline figure, depuis 2005, dans un texte à valeur réglementaire

Selon la Convention collective nationale du commerce des articles de sports, le « certificat de qualification professionnelle » est délivré au « technicien en maintenance cycle » si celui-ci sait « effectuer les réparations courantes » et, parmi ces réparations courantes, le fait de « poser les poignées, la guidoline ». Autrement dit, pour être réparateur de vélo, il est nécessaire d’être titulaire d’un diplôme reconnu par l’Etat qui est délivré uniquement si l’on sait « poser la guidoline » comme une des « réparations courantes ».

Le terme guidoline est ici employé dans son sens usuel, générique et courant, en tant que synonyme de ruban de guidon.

Cette convention collective a été étendue par arrêté ministériel et elle a donc une valeur réglementaire.

L'Etat serait donc lui aussi coupable et responsable de contrefaçon puisqu’il a accepté d’étendre cet accord interprofessionnel par voie réglementaire ??

Source : Forum PignonFixe

Même l'Office québécois de la langue française utilise guidoline

Cette institution est à l’origine du Grand dictionnaire terminologique (GDT) et de la Banque de dépannage linguistique (BDL) et a pour mission de veiller à la correction et à l’enrichissement de la langue parlée et écrite

L'Office québécois de la langue française (OQLF), qui n'est pas du genre à faire dans l'approximation, donne comme mot français pour "handlebar tape" le terme guidoline, et ce, depuis 1996. On peut donc admettre que depuis au moins 1996, guidoline est devenu un terme courant. Voilà donc 20 ans !

Merci à Gredge en commentaire, traducteur anglais / français à Québec, pour cette information.

VELOX ne rigole pas. Mais pourquoi donc ?

La réception d'un mail de la part d'un avocat en est la preuve. Et Velox n'en n'est pas à son coup d'essai puisque en 2013, l'association Guidoline a risqué de changer de nom, inquiétée par Velox, titulaire de la marque du même nom.

Ce que semble redouter Velox, c'est la déchéance de marque. Mais à mon avis, il est déjà trop tard. Et je me demande bien pourquoi ils se réveillent soudain de la sorte, alors que cela fait au moins une décennie que tous les sites de vélo, les magazines papier parlant de cyclisme et autres catalogues usent de la marque Guidoline de façon générique.

Pour ma part, la décision est prise

Guidoline-Ruban-de-cintre-VELOX-003.jpg

Ne désirant pas avoir d'ennuis judiciaires pour si peu, j'ai préféré faire comme bon nombre de sites, retirer le terme Guidoline du site.

J'ai modifié tous les termes présents sur le site (plus de 50 articles étaient concernés) par ruban de cintre. Et ce n'était pas une mince affaire. Un simple "rechercher et remplacer" automatisé n'aurait pas suffit. Tantôt la Guidoline devenait le ruban de cintre, une Guidoline , un ruban de cintre, ... et il fallait aussi accorder ce qui suivait !

L'article "Poser une guidoline comme un pro" est devenu "Poser un ruban de cintre comme un pro".

Alors chers amis cyclistes, prenez garde, n'écrivez pas guidoline s'il ne s'agit pas d'un ruban de la société Velox.

Promis, je vais tenter de faire attention dans les prochains articles, même si je ne promet pas de ne pas utiliser Guidoline de temps en temps à la manière d'un terme générique. On n'efface pas plus de 25 ans d'habitudes comme ça.