BTWIN-Mach-740-005.jpg

Présentation

BTWIN-Mach-740-002.jpgAnnoncé à 7.7kg en taille 55, j'ai pesé mon modèle à 7.6kg dans cette même taille. La promesse est donc respectée. Et ce n'est pas si mal si on tient compte des roues Scirocco 35 qui pèsent 1900g.

Le cadre est annoncé à 1200g et la fourche à 360g.
La géométrie est typée coursier avec une douille assez courte.

Pour le passage des gaines et câbles, on a droit à de l'interne et ce Mach permettra aussi bien de conserver une transmission mécanique que de passer à une transmission Shimano ou Campagnolo électronique. Un plus pour faire évoluer ce vélo.

BTWIN-Mach-740-030.jpg
BTWIN-Mach-740-008.jpgBTWIN-Mach-740-009.jpgBTWIN-Mach-740-026.jpg
Non, le Mach 740 ne fait pas dans la dentelle ni le sobre. Les tubes à angles vifs sont de mises pour un vélo au design unique. On aime ou pas, mais en tous cas, il ne passe pas inaperçu.
Son coloris noir mat rajoute encore un peu plus d'agressivité. Un coloris un peu plus difficile à nettoyer qu'une peinture vernis. Un conseil, achetez des chiffons microfibres pour l'essuyer après lavage, cela évitera d'avoir des fibres qui restent sur les tubes.

Défaut de montage

En revanche, un défaut du côté du montage puisque la gain de frein arrière qui vient des poignées et qui rentre dans le tube supérieur était bien trop courte sur mon vélo test. Résultat, quand on est presque à l'arrêt que l'on tourne à droite, la gaine vient buter sur la douille, se tend et freine la roue arrière. Ça surprend quand on ne s'y attend pas et que l'on fait un demi-tour par exemple.
BTWIN-Mach-740-031.jpgBTWIN-Mach-740-032.jpgBTWIN-Mach-740-033.jpg
A surveiller lorsque vous prenez livraison de votre vélo.

Equipement

BTWIN-Mach-740-014.jpgBTWIN-Mach-740-013.jpgLe vélo est entièrement équipé avec un groupe Campagnolo Athéna 11V, chose assez rare pour être mentionnée. En effet, les vélos montés avec des groupes de la marque italienne sont de plus en plus rares, encore plus quand il s'agit de vélos distribués dans des grandes surfaces spécialisées.

Pour 2000€, on a donc droit à un groupe fiable dont la réputation n'est plus à faire. Même le pédalier est en carbone.


BTWIN-Mach-740-015.jpg
BTWIN-Mach-740-016.jpgBTWIN-Mach-740-017.jpgBTWIN-Mach-740-021.jpg
A ce niveau de gamme, le groupe Campagnolo n'est pas des plus légers et ne propose pas tous les raffinements des versions plus huppées, mais là n'est pas le but.

Bon point aussi du côté des braquets avec un 50x34 et surtout, une cassette 12x27, là ou bien trop d'autres vélos sont équipés d'un départ en 11 dents. Un 50x11 bien trop grand pour de nombreux cyclosportifs. Par contre, ce braquet pourrait peut-être être pénalisant pour les compétiteurs comme des juniors où un pédalier 53x39 serait sans doute plus utile.

Les roues Campagnolo Scirocco 35mm sont plutôt lourdes avec leurs 1900g mais se révèlent être très solides et feront de parfaites roues d'entraînement pour ceux qui sont équipés de roues déjà légères. Mais étonnamment, malgré leur poids et leur profil, elles restent dynamiques et étonnantes en bosse du moment qu'on monte à train régulier. En cas de relances, leur poids influera négativement.

Enfin, les pédales sont des génériques mais compatibles avec les cales Look Keo. On a juste droit à un réglage de la tension du ressort, mais suffisant pour débuter.

Sur la route

BTWIN-Mach-740-012.jpgDès les premiers tours de roue, on est clairement en présence d'un vélo pour coursiers ou cyclosportifs très costauds. Le vélo, même s'il semble avoir été assoupli par rapport à la version précédente, est raide.
Le niveau de filtration est correct sur l'arrière, sans plus. L'avant est un peu plus sec ! Sur mauvais revêtement, le vélo rappelle qu'il n'est pas là pour se promener. Et les roues à profil haut, elles aussi très raides verticalement, n'améliorent pas le constat.

Rien de rédhibitoire pour un vélo orienté performance. Il suffit de le savoir avant d'en faire l'acquisition. Mais ceux qui recherchent un modèle orienté longues distances et confort devront se tourner vers un autre vélo.

Le comportement n'appelle aucune critique. Le vélo répond instantanément, même sur de gros efforts de type sprint. Et le placement est précis, même dans les virages abordés à grandes vitesses.

Côté groupe, les habitués de Campagnolo (ce qui n'est pas mon cas, Shimano depuis 20 ans !) ne seront sans doute pas dépaysés par l'ergonomie.
En revanche, la montée de plateaux reste un peu moins souple qu'avec les derniers groupes Shimano, comme le Shimano 105 11 vitesses. Et les freins, puissants, sont un tout petit peu moins modulables. Mais impossible de dire que cela n'est pas un bon groupe.
J'ai eu du mal à me faire au fonctionnement pour changer les vitesses, mais je ne critiquerai pas, chacun ses habitudes et préférences. De mon côté, je préfère le fonctionnement Shimano, mais je comprends tout à fait que Campagnolo ait ses adeptes.

Dernier point, je n'ai pas réussi à régler correctement toutes les vitesses. Soit ça passait bien vers le haut mais pas en bas, soit l'inverse. Peut-être est-ce dû au fait que le vélo est monté avec une chaine KMC en lieu et place d'une chaine Campagnolo. Dommage.

Conclusion

Pour 2000€, ce B'Twin Mach 740 ravira sans doute les coursiers qui n'ont pas un budget illimité. Un vélo prêt à l'emploi avec un équipement de base mais fiable et qui ne coûtera pas une fortune en maintenance.
En poussant un peu plus loin, il pourrait même servir de premier vélo contre la montre en ne modifiant qu'un minimum de choses (ajout d'un cintre spécifique).


Reste l'entretien du vélo, délicat dans les magasins Decathlon où la compétence des techniciens en atelier est assez disparate. Idem pour les pièces Campagnolo, qui sont encore introuvables dans la plupart des magasins de la marque. Soit il faudra les commander avec un certains temps d'attente, soit aller chez un vélociste. Mais dans ce dernier cas, mieux vaudra être bricoleur, car vous risquez de vous voir annoncé un délai d'attente pour le montage assez long en raison de la provenance de votre vélo (même si cette pratique est illégale). C'est une pratique qui n'est pas généralisée, mais certains vélocistes le font malheureusement.